Requiem for a piece of meat


Daniel Hellmann


Concept, chorégraphie Daniel Hellmann

Par et avec Braulio Bandeira, Giovanna Baviera, Géraldine Chollet, Hea Min Jung, Lena Kiepenheuer, Krassen Krastev, Florencia Menconi, Lukas Huber et Rui Stähelin

Collaboration scènique Nacho

Concept musical Abélia Nordmann, Lukas Huber, Daniel Hellmann

Dramaturgie Johanna-Yasirra Kluhs

Scénographie Theres Indermaur
Costumes Valérie Reding

Préparation musicale Abélia Nordmann

Création sonore Lukas Huber

Création lumière Ursula Degen

Direction technique Anna Lienert

Regard extérieur Jessica Huber

Assistance Antonia Krämer, Quentin Barthassat

Production produktionswerkstatt - Larissa Bizer

Diffusion Florence Francisco - Les Productions de la Seine

 

Musique de John Dowland, Lukas Huber, Marin Marais, Tarquinio Merula, Gérard Pape

 

Production 3art3 Company & novantik project basel
Coproduction mit Gessnerallee Zürich, Theater Chur, Gare du Nord Basel, Théâtre Vidy-Lausanne & Nationaltheater Mannheim. 

En coopération avec Tanzhaus Zürich & Théâtre Sévelin36 Lausanne
Avec le soutien de Stadt Zürich Kultur, Kanton Zürich, Fachausschuss Musik BS/BL, Pro Helvetia, Migros-Kulturprozent, Christoph Merian Stiftung, Sophie und Karl Binding Stiftung, Fondation Nestlé pour l'Art.

 

Requiem for a piece of meat a été récompensé par le June Johnson Dance Prize 2015.

À la mémoire de Guacamole.



REQUIEM FOR A PIECE OF MEAT

Dans une collaboration orchestrée par Daniel Hellmann, des danseurs, des vocalistes, des instrumentalistes et deux cochons (qui ont participé au processus créatif) ont fait voler en éclats l'ordre établi des corps. En dansant, en piétinant et en grognant, performeurs et musiciens transforment la scène en un lieu de rencontre et de conflit. Qui est l'animal, l'homme, l'objet ? Jusqu'où pouvons-nous être libres ?

 

Corps en mouvement et amas de chair servent un langage musical qui traverse les époques, formant un requiem en sept mouvements. Le compositeur bâlois Lukas Huber mêle à ses créations sonores et à la musique spirituelle le bruit des tripes, les cris d'animaux et la musicalité des processus d'abattage. Poésie et objectivité. Un chant d'adieu à l'ordre que l'on tient pour établi.

 

Après Traumboy, un solo documentaire sur le travail du sexe, le jeune chorégraphe, chanteur et performeur zurichois Daniel Hellmann poursuit sa recherche d'un art pluridisciplinaire qui rend compte du corps contemporain, corps sensible et corps social, et de ses paradoxes.

 


DATES DE REPRÉSENTATION

8 & 9 février 2019

Swiss Dance Days au Théâtre Vidy, Lausanne (CH)

21 juin au 23 juin 2018

Ballhaus ost, Berlin (DE)

21 juin 2017

Konzert Theater Bern (CH)

 


25 au 27 avril 2017

 

Théâtre de Vidy Lausanne (CH) 

5 au 7 avril 2017

Gare du Nord Basel (CH)

23 & 25 au 28 mars 2017

Gessnerallee Zürich (CH) 





© Nelly Rodriguez